Barrages, l’eau sous haute tension

Dans le contexte du confinement le réalisateur Nicolas Ubelmann met son film en accès libre

Depuis une dizaine d’années, le gouvernement français et l’union Européenne préparent une privatisation des barrages français les plus rentables, ou, dit autrement : “une mise en concurrence des concessions hydroélectriques françaises”. Barrages, réalisé en 2019 et diffusé en salle dès janvier 2020, informe précisément sur les risques que cette privatisation programmée ferait peser sur l’approvisionnement en électricité du pays, mais aussi sur une ressource vitale : l’eau, en contexte non moins dramatique de réchauffement climatique. “Le film Barrages tape dans le mille au regards des enjeux politiques et climatiques actuels” (La Dépêche du Midi ) . Le projet de privatisation des barrages est ainsi un symbole de cette « folie » -dixit Emmanuel Macron lui- même dans son allocution du 12 mars sur le covid-19-, folie qui pousse à confier à des entreprises multinationales privées les biens et les services les plus vitaux pour nos sociétés : nos Biens Communs. A l’occasion tragique de cette pandémie de coronavirus, la prise de conscience s’exprime – enfin- au plus haut niveau de L’État, que ces biens et ces secteurs vitaux doivent relever du Service public. Ce film n’a pas reçu le soutien de la direction EDF (pourquoi, on se le demande encore…)… mais il a en revanche été soutenu par 4 comités d’établissement de l’entreprise : Hydro Alpes, CIH, R&D et DTG, ainsi que par de nombreux citoyens contributeurs.

Vous pouvez continuer à le soutenir financièrement sur le lien : https://www.helloasso.com/associations/regie-sud/collectes/barrages

Relayé par nos voisins de Savoie :https://bulletintransition73.fr/barrages-leau-sous-haute-tension/

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19586540&cfilm=279011.html